Epilation, décoloration, cire dépilatoire, ou rasoir, dans la guerre contre les poils chaque femme a son arme de prédilection. Et pour cause, l’éradication des poils est bien le rituel beauté que toutes les femmes redoutent le plus.

En effet, cet exercice périodique est souvent douloureux, fastidieux et la plupart du temps chronophage. C’est pourquoi on voit le nombre d’adeptes de l’épilation définitive s’accroître depuis quelques années. Vous êtes intriguée par cette tendance et souhaitez en savoir plus ? Voici un tour d’horizon des techniques d’épilation définitive.

L’épilation définitive électrique : la méthode pionnière

Appelée aussi épilation électrique par électrolyse, cette technique a été la première méthode utilisée pour l’élimination définitive des poils. Elle est réalisée poil par poil et a donc comme principal avantage d’être ultra précise. Cependant, l’utilisation d’une décharge électrique pour supprimer le bulbe en fait une technique assez douloureuse et longue à mettre en œuvre.

L’épilation au laser

Cette méthode plus moderne a supplanté l’épilation électrique par électrolyse. A la différence de cette dernière, elle traite une surface de peau étendue. L’épilation au laser est basée sur l’utilisation d’une lumière diffusée par un laser pour détruire la mélanine du poil et donc en empêcher la repousse.

L’épilation à la lumière pulsée : l’entre deux

Cette dernière technique est qualifiée de semi-définitive. En effet, elle n’éradique le poil que temporairement : il resurgit après une période de 2 à 3 ans. Comme la technique du laser, l’épilation à la lumière pulsée fait appel à une lumière qui va détruire le poil à la racine grâce à un appareil appelé « lampe flash ».